PSM en ligne

Quelques dimensions de la "Hijra"

Outre le sens d’immigration géographique de La Mecque vers Médine, le mot « Hijra » (traduit habituellement par « exode ») porte une sémantique riche que seule une lecture approfondie peut nous enseigner sur les portées spirituelles, politico-historiques et culturelles de cet événement.

Mis à jour le mardi 22 mai 2012 15:52

Affichages : 4061

Lire la suite...

Palestine, tu es dans nos cœurs

Le bateau pour Gaza est en route pour la Palestine. Un voyage qui coïncide avec la date anniversaire du voyage effectué par le noble Messager, paix et salut de Dieu sur lui, vers cette même terre, la 27 ème nuit du mois de Rajab, il y a quatorze siècles déjà.

Mis à jour le mardi 22 mai 2012 15:52

Affichages : 8209

Lire la suite...

L’islam dans l’Occident : d’un passé fécond à un présent amnésique (3/4)

Et l’Histoire dément ce lien de parenté fallacieux qui relierait Aristote le père à Bacon(1) la mère et qui auraient tous deux enfanté l’un des fondements de la civilisation occidentale.

Et s’il se trouve qu’Averroès a joué le rôle d’intermédiaire, selon cette prétention mensongère, ce n’est que dans la transmission de son enseignement à l’Église en la personne de Thomas d’Aquin, digne fils de cette Église.

Mis à jour le mardi 21 juin 2016 10:54

Affichages : 5205

Lire la suite...

L’islam dans l’Occident : d’un passé fécond à un présent amnésique (4/4)

Mais pourquoi sommes-nous en train de disséquer des cadavres inertes ! La philosophie aristotélicienne est bel et bien morte, de même que les philosophies qui lui ont succédé, terrassées par l’avancée inexorable du progrès scientifique. A chaque fois qu’un horizon s’ouvrait à la raison scientiste, l’horizon premier de la raison philosophique se fermait.

Mis à jour le mardi 21 juin 2016 10:54

Affichages : 5421

Lire la suite...

L’islam dans l’Occident : d’un passé fécond à un présent amnésique (2/4)

Les philosophes ont vécu en paix sans être inquiétés. Pas un Bruno ne fut brûlé, et aucun Galilée ne fut jugé devant un tribunal d’inquisition. Kindi, Farâbi, Ibn Sîna(Avicenne), Ibn Bâja (Avempace), IbnToufayl (Abubacer), Ibn Rushd (Averroès)… personne ne fut persécuté. Certes, les jurisconsultes (fouqaha) les regardaient de travers, les spécialistes du hadith se fermaient à leur vue, les savants ont combattu leurs idées et ont récusé leurs arguments, génération après génération. Mais aucun échafaud ne fut dressé et aucun bûcher ne fut allumé.La logique aristotélicienne a-t-elle libérée la raison musulmane ? Averroès, avec son nouvel aristotélisme pur, est-il celui par qui la Renaissance européenne est venue ?

Mis à jour le mardi 21 juin 2016 10:54

Affichages : 5670

Lire la suite...

© 2017 PSM en ligne.